Considérations climatiques

La production d’arbres de Noël permet de générer une biomasse d’aiguilles, de branches, de troncs et de racines. Cette biomasse absorbe le CO2 de l’atmosphère. Concrètement, tout arbre de Noël de 2 mètres coupé et prêt à vendre retient entre 15 et 18 kg de CO2. En outre, entre 4 et 5 kg de CO2 sont fixés dans les racines sous terre après une rotation de 10 ans.

Le nettoyage mécanique exige de nombreux passages avec différents outils ; et outre les émissions élevées de CO2, le nettoyage mécanique conduit à un drainage plus important des nutriments. C’est la raison pour laquelle les émissions de gaz à effet de serre sont réduites à l’aide d’un nettoyage chimique modéré dans le cadre du système de certification « arbres de Noël durables ».

Pour finir, les zones dégagées sont replantées pour assurer le stockage continu du carbone dans les sols.

UN Goal 13UN Goal 15